Changer l’isolant de son pot d’échappement

Share on Google+Digg thisShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on Twitter

Remplacer l’isolant de son pot d’échappement

 

Je sais Motard Connard. Tu es choqué par ce billet. Tu es outré. Une moto, ça ne fait jamais de bruit de trop. Oui mon Motard Connard, il est certains motards qui cherchent à être un peu plus discret. Y’a bien des motard qui cherchent à ne pas se faire remarquer, à rester discret… Je sais motard Connard, tu es inquiet. Mais je me dis que pour une fois, je peux les aider.
Pour remplacer la laine dans votre échappement, rien de bien compliqué. Pour ça, il suffit d’être un minimum outillé. Il parait que 13 cm suffit. Je m’égare sur les trottoirs, navré.

À propos de l’outillage

Je ne saurai que trop bien te conseiller de bien t’équiper. Pas forcément du haut de gamme, mais le moyen vous évitera bien des soucis, c’est du vécu. Tu le verras sur les prochaines photos. J’avais acheté la première pince à riveter, jme suis bien emmerdé ! C’est en général fait uniquement pour les rivets en alu.

Il te faudra donc :

  • Une perceuse avec une mèche (métal) relativement grosse pour faire sauter LA TÊTE DES RIVETS.
  • Des rivets en Inox. Les vibrations feraient sauter les rivets en aluminium.
  • Des muscles

muscles-motardconnard

  • Si tu n’arrives pas à sortir la tige du rivet, tu auras besoin d’une scie à métaux, d’une lime.
  • De pâte à joint Haute température.
  • De la laine de Roche/Laine de Céramique (cette dernière tient plus longtemps dans le temps mais est de plus en plus compliquée à trouver…évidemment)

Changer la laine de son échappement

Pour retirer les rivets, rien de plus simple. Il suffit de percer au milieu de la tête du rivet. Une partie tombera dans le pot. Rien de grave vu que tu vas le vider ! Sur ce pot, j’ai fait la manip sur la partie basse. À mon gout, c’est le coté le plus discret.

Une fois les rivets retirés, il suffit d’extraire la partie emboitée dans le pot. Si celle-ci résiste, utilise un tournevis comme bras de levier. Ici, pour ne pas abimer le carbone, je me suis servi du collier comme support rigide.

Extraire la laine

 

Astuce : En sortant le tube de la carcasse, note le sens de montage. AU remontage tu pourrais te retrouver avec des trous qui ne correspondent pas.

 

Comme tu peux le constater, le tube intérieur de mon échappement était entouré d’une sorte de corde, l’éloignant de la laine.

Il suffit de retirer le tube pour pouvoir avoir accès à la laine et la retirer.

 

La laine peut être à l’origine maintenue par un scotch double face ou de la colle. Mets des gants pour extraire la laine et éviter des micro-coupures.

Lors de cette opération, la laine n’était pas assez large pour couvrir le tube entier. Je l’ai donc enroulé en diagonale. Évite de trop la tasser pour qu’elle couvre au mieux les parois du pot d’échappement.

Astuce : pour maintenir la laine efficacement lorsque tu refermes le pot, utilise de la ficelle de cuisine ou en papier pour l’attacher. Celle-ci brulera dès la première sortie. Le scotch que retrouvé à l’intérieur était mal consumé et je ne raconte pas les odeurs au début!

Avant de refermer, ajoute de la pâte à joint qui résiste aux hautes températures pour améliorer l’étanchéité. Laisse la sécher naturellement, elle sera plus efficace que chauffée.

Tu peux l’étaler avec le doigt, de manière uniforme.

Il ne reste plus qu’à riveter.

Voilà ce qui arrive avec du mauvais matériel

Voilà mon résultat final

Rien de sorcier !

Bon courage Motard Connard !

 

Share on Google+Digg thisShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on Twitter

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *