Démangeaisons des Fosses nasales à moto… Comment éternuer à moto

Share on Google+Digg thisShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on Twitter

Démangeaisons des fosses nasales à moto…

Ben oui MotardConnard. Faut bien que quelqu’un parle de ce tabou.

Hop hop hop ! Je te vois venir toi le Hipster avec ton Jet !

« Gnagnagna, moi je peux me gratter le roc… le pic… le cap… que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule ! » Ouais. Ok. Faut bien qu’un Jet ait une utilité.

Moi, je préfère ne pas pouvoir me le gratter, mon petit nez. Ca m’apporte une certaine tranquillité.

Bref !

Ca te gratte. Tu ne sais que faire avec tes papattes. Que ton nez soit accessible, se gratter avec les gants dévastés, ça reste inadmissible !

Et puis, un doigt ganté dans le nez, où va-t-on ?

Et là, tu la sens la démangeaison ?

Il monte le picotement. Ton nez tu gigotes ! Ton nez, il t’asticote !

Mais quelle destinée ! Quelle giclée !

Que tu aies un intégral, un jet ou un modulable, là tu es dans la merde ! Tu perds ton air affable ! Ta langue tu te mets à tirer, tu te mets à renifler !

Ta merde de nez, tu vas l’éjecter. Qu’elle soit sur ton écran bien loin projetée ou directement dans tes quinquets ! (tes yeux, tu ne pouvais le deviner)

Tu as beau avoir la classe à Dallas, une fois les embruns projetés, personne n’aimerait être à ta place.

« Pleine de force la giclée éclabousse

De ton for intérieur tu souhaiterais te moucher

Tu la vois arriver la voie lactée

De ces embruns éclatés jaillissent la mousse. »

C’est vraiment pas facile d’être un MotardConnard.

 

 

Share on Google+Digg thisShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on Twitter

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *