[Rencontre] Mehdiator – Sensibilisator

Share on Google+Digg thisShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on Twitter

À la rencontre de Mehdiator – Sensibilisator

Mehdiator, j’ai eu la chance de le découvrir lors de la publication de son premier spot ironique… Et ça remonte.
Les dernières circonstances ont fait que j’ai eu plaisir à entrer en contact avec lui. En exclu, présentation d’un monsieur connu de tous, mais pas si bien.
mehdiator-motard-connardMehdiator, peux-tu te présenter ?
Mehdiator : On se contentera de Mehdi…
Alors d’où te vient ce surnom ?
Mehdiator : Là par contre c’est plus long… A la base, c’est un pseudo de guitariste, ma première passion. Le mediator est le petit bout de plastique qui permet de jouer et si on le mélange avec mon nom, cela donne ce pseudo qui me suit depuis quelques années maintenant. D’abord dans la musique, puis dans la moto.
A savoir que c’est juste parce que c’était le nom de ma chaine Youtube que l’on m’a appelé ainsi.

Peux-tu nous retracer ton parcours ? 

Mehdiator : Je viens de loin, mais ça dépend où tu es lorsque tu poses la question…et de toute façon, le nord, le sud, ça dépend d’où on se place, c’est chiant ça change tout le temps !
Du coup, j’ai toujours pas répondu à la question…!
D’où ? Région Lyonnaise, même si j’ai vécu également à Saint-Etienne (pas taper…) et dans le nord de l’Europe pendant quelques temps.
Des études typées « marketing » puis lorsqu’on sort des études on se rend compte qu’il faut arrêter de déconner et là on se met au travail !
Je reste vague sur ce que je fais aujourd’hui, je préfère séparer les 2 mondes.

mediator-moto-motardD’où t’est venu cet engagement ? Cette volonté de communiquer par vidéo ?
Mehdiator : C’est ce qu’on appelle « une envie de pisser ».

C’est honteux mais je n’ai pas passé le permis moto par passion, je n’ai pas eu de vielle mobylette (et je n’ai donc pas de vieille photo de moi gamin dessus).
J’ai passé le permis parce que mon code allait se périmer… comme quoi « raison à la con, mène à la passion » (tiens il faut que je me la fasse en t-shirt).
Évidemment, j’ai été piqué par le virus dès le premier cours de plateau.
La suite est plutôt classique, première moto, première balade moto, seul car aucun entourage motard, mais alors aucun !
J’ai ensuite rejoint la FFMC, et étant « vidéaste amateur » depuis des années,  j’ai fait quelques vidéos pour eux, puis j’ai fait les miennes. Ce mode de communication me convient car il conserve un certain anonymat et surtout, permet de recommencer 54 fois une prise…( clin d’œil à Lolo qui m’a aussi bercé lors de ses voyages lorsqu’il était chez Moto Journal)


mehdiator-pisteParlons un peu de toi : Comment roules tu ?

Mehdiator : Je roule à droite la plupart du temps, généralement sur le goudron, sauf erreur de mon gps…
Dès le permis, j’ai compris que la vitesse, ce n’était pas mon truc, à 15km/h sur le plateau, j’étais bien… et le parcours lent en 28 secondes me semblait très acceptable.
Je sais pertinemment que j’ai évolué sur ma conduite depuis le permis, mais côté vitesse, c’est toujours pas mon truc… je préfère aller loin qu’aller vite.
Je ne ressens pas de plaisir à limiter mes choix en cas d’imprévu sur la route, alors pour voir ce que ça faisait, j’ai eu la chance d’aller sur piste avec le CIMI (association motarde).
Après un passage en duo derrière un pilote, cela m’a conforté sur l’idée que le pilotage moto, c’est un autre monde. Il n’y a pas de « pilote » sur route ouverte, juste des gars qui roulent fort.
Sur la route, je ne suis donc pas un pilote, mais un conducteur passionné, avec les mêmes défauts que tout le monde, mais je trouve toujours des excuses à mes erreurs donc tout va bien !

Que t’apporte la moto ? 

Mehdiator : Rien, pourtant j’ai tout essayé pour lui apprendre, elle ne rapporte rien de ce que je lance !
Désolé, j’arrête…
mehdiator-rolfcircus-stuntElle me permet de m’évader, j’ai vu une citation là dessus « la voiture déplace le corps, la moto déplace l’esprit », c’est un peu gnian gnian, parce que la voiture peut aussi déplacer l’esprit, mais j’aime l’image d’un déplacement bi-relatif (bonne chance pour comprendre le principe que je tente de faire passer par un néologisme raté).
Au delà de ça, la moto me permet depuis bientôt 7 ans de vivre une expérience humaine extraordinaire et la liste des personnes que je dois remercier est très longue…


Dernièrement on a pu voir que tu t’étais mis à la piste, quels sont tes types de roulages ?

Mehdiator : C’est aussi l’avantage de cette passion, on n’en fait pas le tour en 6 mois.
Balade, oui depuis le début et de plus en plus !
Piste, 3 fois, toujours avec le CIMI et H2S, parce bon il fallait bien un jour que je dépasse les 240km/h…
Stunt, un stage avec Rolf Circus, qui te fait découvrir que la moto tient très bien toute seule !
mehdiator-tout-droit-motardOff road, pas encore, mais c’est prévu en Septembre, encore un stage, j’ai besoin d’encadrement parce que je n’y connais rien, mais alors rien !!!

Tu aurais un bon plan à nous conseiller ?


Pour toi, c’est quoi un MotardConnard ? 

Mehdiator : C’est toi, c’est moi, ce sont tous les motards qui pensent être mieux que tout le monde, alors qu’on est pires les uns que les autres :), enfin sauf moi quoi…

 

Ce genre de billets vous plait ?
Rendez-vous dans notre rubrique Portraits.
Retrouvez-nous également sur Facebook et sur Twitter
Share on Google+Digg thisShare on TumblrShare on FacebookTweet about this on Twitter

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *